Date

dim 18 octobre 2020

Heure

09 h 30

Tarif

40$, on apporte son dîner

ATELIER DE COUTURE DE CONTES avec Stéphanie Bénéteau

Comment recoudre une histoire pour qu’elle nous colle à la peau

Le premier travail de l’artiste du conte, bien avant d’aller sur scène, est de développer un répertoire qui lui soit propre, qui contribue à quelque chose  d’unique et de personnel au patrimoine immatériel de contes dont l’artiste est l’héritier-héritière et aussi le passeur-passeuse. Les histoires que nous recevons sont un matériau brute qu’il faut retravailler, remodeler, pour qu’elles soient  compréhensibles, audibles pour les publics d’aujourd’hui.

Au début de ma carrière de conteuse, je cherchais des histoires que je pouvais raconter presque telles que je les avais trouvées, ou presque. Mais en grandissant comme conteuse,  j’ai commencé à voir l’histoire comme un chantier de construction, ou, pour prendre une image plus traditionnellement féminine, comme un atelier de couture.

J’avais le tissu et l’architecture originaux de l’habit, mais il fallait que l’habit me fasse pour que sa beauté ressorte. Il fallait défaire quelques coutures, couper un peu de tissu superflu par ici, en rajouter par-là, peut-être créer une broderie, des manches ou des poches. Remplacer le bouton par un zip, enlever les épaulettes qui n’étaient vraiment plus de notre temps.

Comment faire ce travail de couture est le sujet de l’atelier que je propose.

Au programme :

Chaque participant-e apportera une histoire (traditionnelle) qu’il /elle désire travailler. Par une série d’exercices guidés, les participant-e-s  réfléchiront au sens qu’ils \ elles souhaitent donner à l’histoire, à ce qu’ils cherchent à mettre en valeur tant dans le fond que la forme. Puis ils procéderont à la délicate tâche de déconstruire/découdre l’histoire afin de bien en comprendre l’architecture.

Une fois l’histoire déconstruite, décousue, ils \ elles commenceront à la recoudre, en enlevant ce qui n’a plus de sens et en y infusant leur essence propre, que ce soit leur poésie, leur humour, un langage ciselé, une interprétation féministe, ou fantaisiste, ou fantastique. L’histoire renaîtra, vieille comme le monde et jeune comme la dernière pluie, si le travail est bien fait, et que l’artiste et son histoire sont seyants l’un pour l’autre.

Évidemment ce travail ne peut se faire en quelques heures, mais les participant-e-s auront les bases pour pouvoir continuer le travail à la maison et l’appliquer à d’autres contes.

Nombre de participants : 10 personnes maximum
Durée de l’atelier\formation : 5 heures

Artiste(s)

  • Stéphanie Bénéteau
    Stéphanie Bénéteau
    Conteuse

    Avec sa parole poétique et sa voix mélodieuse, Stéphanie Bénéteau raconte depuis plus de vingt ans les grands récits de la tradition mondiale. Son répertoire passe par les contes traditionnels québécois et mondiaux, les Mille et Une Nuits, les contes coquins au féminin, la légende médiévale et la mythologie grecque. On trouve dans les spectacles de Stéphanie une voix lyrique et actuelle qui nous raconte les vieux contes de la tradition mondiale comme s’ils nous parlaient, ici et maintenant.

Église Sainte-Jeanne-d'Arc

Lieu

Église Sainte-Jeanne-d'Arc
5270 Rue Saint-Laurent, Lévis

Plus d'Infos

Billetterie