Date

dim 18 octobre 2020

Heure

16 h 00

Tarif

Entrée : 25 $

CONCOURS DE LÉGENDES

Spectacle de clôture avec Jocelyn Bérubé, Geneviève Falaise, Stéphanie Bénéteau et Steven SLAB

Jocelyn Bérubé défendra son titre face à des conteurs aguerris qui mettront tout en œuvre pour rafler la palme de ce Concours de légendes. Un rendez-vous convivial en clôture du Festival international du conte Jos Violon, où tous les coups sont permis !

Participez au vote du public et faites pencher la balance, alors que le jury sacrera le grand gagnant 2020.

Artistes

  • Geneviève Falaise
    Geneviève Falaise
    Conteuse

    Diplômée en études littéraires, Geneviève Falaise se découvre en 2011 une passion pour le conte. Elle est subjuguée par la puissance de certaines légendes des Premières Nations, qui présentent des femmes fortes, téméraires, persévérantes ou ingénieuses, des femmes qui suivent leur voie. Par la suite, Geneviève reçoit une subvention du Conseil des arts du Canada pour écrire «Rivière Rouge» et est accueillie à la Maison de la culture de Côte-des-Neiges pour une résidence technique.

    En neuf ans, cette artiste de la parole crée et produit quatre spectacles de contes, écrit deux pièces de théâtre, participe à plus de 200 événements, dont le Festival interculturel du conte à Montréal, Festilou et La Grande Virée des Semeurs de contes. Aujourd’hui, elle raconte avec douceur et finesse des drames humains contemporains, tout en révélant de plus en plus au public une narratrice un brin malicieuse, gardienne d’un petit humour enjoué.

  • Jocelyn Bérubé
    Jocelyn Bérubé
    Conteur

    Jocelyn Bérubé est né à Saint-Nil, village maintenant disparu, près de Matane, dans une région de Gaspésie appelée aujourd’hui « La Côte ». À 16 ans, il se mérite une bourse des Jeunesses musicales du Canada comme trompettiste de l’Harmonie de Matane (diplôme de grade « supérieur » décerné par l’Académie de musique de Québec), puis une bourse de la Fondation Ford pour un stage au Camp musical du Mont-Orford où il s’inscrit en jeux dramatiques.

    Il poursuit sa formation au Conservatoire d’art dramatique de Montréal (diplômé 1968). Il participe en 1969 à la fondation du Grand Cirque Ordinaire qui se vouait au théâtre de création collective et à l’improvisation. Parallèlement, il fait des recherches aux Archives de folklore de l’Université Laval et, tout en apprenant le violon traditionnel, il s’exerce à conjuguer en spectacle conte et musique ; il est invité dans un grand nombre de festivals et fait des tournées à travers le Québec, au Canada, aux États-Unis, en France, en Allemagne et en Afrique. Il a composé des musiques pour le cinéma, le théâtre, la radio et la télévision et enregistré des albums de contes et musiques : Nil en ville 1976, La Bonne Aventure 1980, Portraits en blues de travail 2003, Le retour de Nil 2007 (compilation), Large et rivage 2013 et Des Héros ordinaires 2015. Sa formation de comédien l’amène également à jouer au théâtre, au cinéma et à la télévision.

    Depuis 2006, l’Oscar du conte, le prix « Jocelyn-Bérubé » est remis, par le Festival des grandes Gueules à Trois-pistoles, à un artisan ou une artisane du conte afin de souligner son implication en tant que forgeron d’histoires et portageur de la mémoire collective. Il a été président d’honneur de plusieurs festivals dont le Festival Interculturel du conte du Québec, Montréal 2013 ; Mémoire et Racines, Lanaudière 2006 ; Contes-en-Iles, Iles-de-la-Madeleine 2002 ; Festival de L’Accordéon, Montmagny 1992. Il a participé à plusieurs Salons du Livre dont ceux de Montréal, Québec, Trois-Rivières, de La-Côte-du-Sud, de Rimouski, de St-Jean-Port-Joli, de Mont-Joli. Il fut aussi membre du jury du Conseil des Arts du Canada, volet Littérature orale et électronique 2001. Plusieurs de ses contes ont été traduits en anglais et publiés dans des anthologies de contes par des maisons d’édition telles que Milan, Humanitas, Planète rebelle, Éditions Trois-Pistoles, Rag Weed Press (Toronto); les revues Stop, La Grande Oreille, L’Estuaire ont aussi publié quelques-uns de ses contes et poèmes.

    Il a participé à plusieurs enregistrements de collectifs de contes (dont Histoires de dires, éd. Oui’dire, 2012 ; Festival interculturel du conte de Montréal, éd. Oui’dire, 2011 ; Sept Péchés capitaux : Quand le musée parle au diable ! Musée de la civilisation et Planète Rebelle, 2009 ; Québec 10 ans, ça conte ! Le rendez-vous des Grandes Gueules 2007 chez Planète rebelle).

  • Stéphanie Bénéteau
    Stéphanie Bénéteau
    Conteuse

    Avec sa parole poétique et sa voix mélodieuse, Stéphanie Bénéteau raconte depuis plus de vingt ans les grands récits de la tradition mondiale. Son répertoire passe par les contes traditionnels québécois et mondiaux, les Mille et Une Nuits, les contes coquins au féminin, la légende médiévale et la mythologie grecque. On trouve dans les spectacles de Stéphanie une voix lyrique et actuelle qui nous raconte les vieux contes de la tradition mondiale comme s’ils nous parlaient, ici et maintenant.

  • Steven Slab
    Steven Slab
    Conteur

    Steven SLAB, bachelier en enseignement, s’est introduit dans le milieu du conte en 2016. Il a déjà remporté plusieurs concours comme conteur, en plus d’être en nomination en 2019 comme artiste de la relève en Estrie. Des formations pratiques avec des légendes du milieu, du mentorat et plusieurs expériences parsemées de folies lui ont permis de se construire un registre varié qui va de l’anecdote éclatée au conte traditionnel d’ici et d’ailleurs. Organisateur et animateur d’évènements de contes dans les Cantons-de-l’Est, SLAB a présenté son dernier spectacle de contes intitulé ÉTÉ ’99 plus d’une trentaine de fois dans plusieurs régions du Québec.

    Steven SLAB tente de renouveler la tradition orale du conte grâce à son dynamisme, sa sensibilité et son authenticité. La composition de récits contemporains inspirés par la structure du conte traditionnel, la fréquentation de lieux inusités et une intégration ciblée de la musique à la pratique de son art, lui permettent de rejoindre un public souvent néophyte. SLAB entretient une relation ludique avec son public créant ainsi une expérience vivante. Il créé une relation d’échange et de partage avant et après ses spectacles qui lui permet, par le collectage, de faire évoluer son œuvre. Cette pratique d’immersion culturelle, lors de sa tournée des campings à l’été 2019, lui a d’ailleurs permis de bonifier et peaufiner son plus récent spectacle : ÉTÉ ’99.

    SLAB campe souvent ses histoires dans le présent afin de rejoindre un public jeune qui n’a pas nécessairement les repères culturels provenant de la tradition. L’approche numérique de son art sur les réseaux sociaux contribue aussi à renouveler le public du conte. SLAB fait profiter de son succès et de ses compétences au milieu, en organisant des évènements comme sa soirée de contes mensuelle Canton Conte à Orford et le concours annuel de La Plus Grande Menterie à Sherbrooke, entre autres, diffusant ainsi des dizaines de conteuses et de conteurs. SLAB aspire à tourner et à performer dans les salles de spectacles du circuit tout en continuant sa diffusion dans les lieux non conventionnels (microbrasseries, salles « underground » et espaces extérieurs) pour ses futurs projets.

Église Sainte-Jeanne-d'Arc

Lieu

Église Sainte-Jeanne-d'Arc
5270 Rue Saint-Laurent, Lévis

Plus d'Infos

Billetterie